Le Combat Adama face à la violence du système français

Nota bene : une information que je souhaitais mentionner durant ma chronique. Adama (comme tant d’autres jeunes racisé.e.s avant et après lui) était constamment obligé de prouver qu’il était français en ayant sa carte d’identité sur lui. Par contre la France, qui questionne donc constamment son droit à se dire français, est allée chercher son grand-père au Mali pour servir durant la 2nd guerre mondiale. Homme dont la France a ensuite tué le petit-fils et refuse de lui rendre justice.
 
 
Liste de ressources :
 
pages et comptes fb :
 
Livres :
Lettre à Adama – d’Assa Traoré et Elsa Vigoureux
Le Combat Adama de Assea Traoré et Geoffroy de Lagasnerie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *