Une question de bon sens

Juste pour aller droit au but (il y a beaucoup d’infos qui circulent) et pour contrer beaucoup beaucoup beaucoup de comportements stupides :

Oui on guérit du coronavirus. Oui les symptômes ressemblent à une grosse grippe et pour certaines personnes cela s’arrête à ça. Mais la différence MAJEURE avec ce virus c’est sa capacité d’infection. En gros au lieu d’une ou deux personnes on contamine 3 à 4 personnes en moyenne. C’est sa rapidité de propagation qui fait toute la différence. Les hôpitaux n’ont pas les moyens de recevoir les vagues de malades que cela provoque. JE REPETE : NOS INFRASTRUCTURES SONT VITE DÉBORDÉES. Qu’est ce que cela signifie ? Que là où un accompagnement adéquat aurait suffit à maintenir une personne en vie, l’absence de lit, de machines, de personnels etc (merci les coupes budgétaires dans les milieux de santé) fait que des personnes décèdent du fait de l’endiguement des hôpitaux.

EN GROS : Si vous avez la possibilité de rester chez vous, faites le! Point ! Pourquoi ? Faites les math : si vous chopper le virus parce que renoncer à votre bière du samedi soir c’était trop demander et que vous vous retrouvez à l’hôpital en insuffisance respiratoire vous occupez une des ressources LIMITÉES de l’hôpital en question ! En gros ce qu’on va vous administrer ne sera pas disponible pour la personne suivante, et la personne suivante, et la personne suivante… etc Celle qui l’aura chopper parce qu’elle n’avait littéralement pas les moyens ou la possibilité de rester chez elle ! Celle qui aurait voulu avoir le choix mais n’a pas pu. Celle dont la mise en risque n’était pas du à une envie d’aller faire la fête de Saint Jean bordel!

De plus, vous pouvez être porteur et ne pas avoir de symptôme. Donc vous pouvez le transmettre. Le principe de la quarantaine ne s’applique pas uniquement pour les personnes ayant visiblement les symptômes, il s’applique à tout le monde !

Juste comme exemple : l’Italie a atteint a atteint un tel niveau de malades que les médecins ont du faire un guide d’administration des soins. Et ça fait froid dans le dos : en gros, à partir d’un certain stade on ne donnait les machines d’aides à respirer qu’aux personnes qui avaient le plus de “chance” de s’en sortir. A partir d’une certains tranche d’âge, ils ne donnaient plus, mieux vaux tenter pour une personne qui a encore 50 ans devant elle qu’une personne qui atteint les 80 ans n’est-ce pas ? C’est atroce oui mais ils en étaient rendu là !!

Vous captez jusqu’où ça va quand il s’agit de ressources limitées ou pas ? Et c’est sans compter les morts “annexes” : la personne en arrêt cardiaque mais avec 0 ambulance de disponible, la personne qui a fait une mauvaise chute mais les lignes d’urgence ont des attentes de 45mn etc etc etc

Autre exemple : la Suisse n’a pas ordonné de confinement. Résultat : 2200 nouveaux cas en 24h! EN 24H !!!

Comparez la différence entre les pays qui ont respecté le plus vite la quarantaine et ceux où le gouvernement à trainé, où la population n’a pas changé ses habitudes, ou le milieu de santé est le plus merdique etc…

Le but est de faire en sorte que le nombre d’infectés de dépasse pas le nombre que les hôpitaux sont capables d’encaisser (en gros) !

Avec toute la conscience du privilège que cela représente : si vous avez la possibilité de rester chez vous. Faites-le, vous diminuez les risques de propagation ET de saturation des services !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *